Accueil > Bibliothèques Autour du Monde > Troisième Lieu > 2014 : Le mobilier partie prenante dans le concept 3eme Lieu

2014 : Le mobilier partie prenante dans le concept 3eme Lieu

mardi 28 avril 2015, par Sylvie Terrier

L’équipement mobilier est partie prenante du concept général du 3eme lieu appelant à la mise en cohérence structurelle et fonctionnelle des 6 entités qui le composent : un office du tourisme, une salle de diffusion, une salle d’exposition, une médiathèque, 3 studios de création, un café. Un espace extérieur fait aussi partie du concept : patio bistro au cœur de la structure et toiture végétalisée, aménagée en espace de détente avec bar d’été.

A ce titre, l’aménagent intérieur participe à la mise en place d’une re-conceptualisation de l’espace public. Il s’agit en effet de créer des espaces communautaires, sans but marchand, qui favorisent des interactions informelles entre les publics autour de pratiques multiples.

"L’objectif est de faire du bâtiment une arène d’interaction sociale, un refuge, une icône publique qui aide les usagers à se construire une identité commune" (Citation inspirée par l’article de Sarah Williams Goldhagen : USA/bibliothèques d’avenir, revue de l’architecture 10-04-2013).

Ainsi, l’aménagement intérieur s’inscrit dans le concept d’architecture iconique, à savoir générer un dynamisme visuel, vitrine de repérage dans la cité qui sera portée par le Forum, vaste hall d’accueil et une architecture citoyenne, plus intime, nichée dans les différentes bulles, diffusée par différentes ambiances, égrenée dans des petits salons ou des espaces insolites comme la caverne ou les cocons.

La définition du mobilier fait l’objet d’une étude précise qui n’implique pas nécessairement de création spécifique, mais peut cependant l’occasionner.

Les mobiliers concernant l’espace médiathèque sont des mobiliers professionnels, fonctionnels, modulables et esthétiques. En ce qui concerne les rayonnages, la ligne a été définie par l’architecte à qui la municipalité a confié la mission mobilier et la signalétique. Ce dernier a donc proposé une composition de travées perpendiculaires qui s’inscrivent et marquent une sorte de rupture dans le reste de l’espace essentiellement courbe et circulaire.
De couleur blanche, les montants des rayonnages sont pleins afin de permettre l’installation d’une signalétique claire et imagée (possibilité de pictogrammes, de codes couleurs, voire de LED de couleur intégrées dans les montants).

Le rangement des documents en libre accès doit éviter des rayonnages trop hauts ou trop bas contraignants pour les utilisateurs. La disposition des hauteurs a été pensée dans la perspective d’une accessibilité aisée, y compris pour les personnes à mobilité réduite. La hauteur retenue est de 1m 50 pour les étagères des collections, 30 à 40 cm pour les enfants. Cette organisation linéaire sera complétée par un mobilier courbe fait sur mesure qui épousera la forme des bulles. Pour exemple la collection de manga sera présentée sur toute la surface courbe de la bulle de cet univers. Deux mille volumes seront ainsi disponibles en libre accès.

Le mobilier doit favoriser la fluidité et la lisibilité des espaces, participer au bien être des usagers, faciliter le « vivre ensemble ». Une rotation des documents est prévue, en particulier dans les univers jeunesse et littérature, au gré des saisons : saisons calendaires, saisons littéraires, saisons définies par la programmation artistique et culturelle du 3eme lieu.
En ce sens une réserve de 40 000 documents est prévue, elle sera munie d’étagères de rangement type compactus afin de permettre un classement rationnel des collections et d’assurer une conservation optimale.

Au niveau du mobilier de convivialité, les architectes proposent un mobilier griffé, comme des chauffeuses Tongue, des canapés modulable Saruyama, des bulles suspendues Adelta. De la couleur sera aussi apportée par ce mobilier design qui sera organisé en petits salons conviviaux de lecture, d’écoute, de détente, favorisant le bien être.

Un mobilier ludique est créé sur mesure dans l’univers jeunesse : colline et vallée, tunnel d’accès à travers la bulle dédiée dont le but est de développer des postures décontractées, pour la lecture d’albums disposés à proximité dans des bacs adaptés aux enfants, (taille, présentation de face) et le visionnage de films sur le plafond.

Le troisième lieu dispose d’une partie extérieure importante, le mobilier extérieur sera choisi dans le même esprit : chaises luxembourgeoises pour le patio, tendance bisto, qui fera le lien avec la cafétéria du 3eme lieu installée dans le forum ; mobilier d’extérieur S-Scape ludique et modulable qui résistera aux intempéries et favorisera l’élaboration d’actions culturelles estivales (lectures, grand jeux d’été, mini concerts, bibliothèque de terrasse…)

Les espaces de travail et de consultation sont définis de façon à ne pas créer de gêne entre les utilisateurs. A cet égard des tables sur mesure sont prévues dans la partie médiathèque. Dessinées par l’architecte elles offrent des espaces personnalisés de travail. Prises électriques et del sont intégrées dans des séparations discrètes qui accueilleront des postes de travail munis d’écran 27 pouces. D’autres tables de consultation, sans matériel informatique dédié permettront aux usagers de s’installer avec leur propre matériel.

Des espaces de travail sont également disponibles à l’intérieur des bulles sous forme de cartel. Un mobilier composé de tables modulables, chaises confortables avec accoudoirs permettront le travail en groupe. Des fenêtres ouvertes sur l’extérieur favoriseront l’auto régulation.

Ces bulles au nombre de 5 offriront toutes une ambiance différente. Espaces intimes à l’intérieur de l’espace public, le mobilier en accord avec les luminaires, le revêtement des murs et des sols, donneront le ton.

Des cocons intégrés dans les bulles permettront des postures plus décontractées, des studios manga kissa favoriseront les jeux vidéo en groupe, la caverne enfin, mini salle de cinéma où seront disposés des poufs nénuphars, souples et modulables ne manquera pas de plaire à un public adolescent.

Le numérique occupera une place prépondérante dans le Troisième lieu grâce entre autre à ses studios de création autour de la vidéo, de l’image et du son. Le mobilier devra permettre un usage confortable et sécurisé des matériels numériques mis à disposition : écrans tactiles, tablettes, jeux vidéo, borne d’écoute et de visionnage de film, consoles de mixage, matériel audiovisuel.

En résumé le mobilier sera un important médiateur de l’identité du 3eme Lieu. Il s’adaptera à tous les publics, pour des usages multiples : sédentaire ou nomade, silencieux ou ludique, individuel ou collectif, dans une approche physique et numérique des collections et matériels.

Il répondra ainsi à l’un des principes clef du troisième lieu :
Au troisième lieu il y a une place pour chacun et chacun trouve sa place.